BLOGUE

Biba

Viens jouer dehors, version 2.0

Par Myriam Kessiby / May 09, 2019 / Publié dans : Succès canadiens

À notre époque, où les tablettes et les téléphones intelligents sont omniprésents, il peut être difficile d’intéresser les enfants au jeu traditionnel, à l’extérieur, pour les pousser à bouger. Alors, lorsque le soleil du printemps revient, ça devrait être l'occasion idéale de les éloigner des écrans et les inciter à aller s’amuser au parc, non? Que se passerait-il si un écran était justement le meilleur outil pour amener les enfants à s’en éloigner ? C’est l’idée derrière la série de jeux pour téléphones intelligents créée par Biba Ventures. Du studio de production à Vancouver, le PDG Matt Toner nous raconte l’histoire derrière le plaisir. 


Des terrains de jeux pour la prochaine génération

Selon Matt Toner, les terrains de jeux traditionnels n’ont pas évolué depuis des décennies : « Les terrains de jeux sont une sorte d’anomalie. Ils ont presque résisté à toute forme de transformation numérique. Si je vous présentais une photo d’un terrain de jeux il y a 100 ans, et ensuite, une autre photo d’un terrain de jeux actuel, vous ne verriez pas tant de différences entre les deux. Par contre, si je vous montrais un téléphone portable d’il y a 20 ans, comparé à un téléphone portable aujourd’hui, vous verriez des différences gigantesques ! Alors, même si ces espaces n’ont pas changé, les enfants et les jeunes familles, elles, ont certainement beaucoup changé. »

Par conséquent, comment utiliser les avancées technologiques pour rendre les aires de jeu dans les parcs plus amusantes et plus attrayantes pour toute la famille ? C’est de cette question que Biba est née.


Le système de terrain de jeu interactif de Biba est présentement disponible dans 4500 parcs à travers le monde. - Photo : Biba


De projet étudiant à jeune entreprise

Matt Toner était chargé de cours au Centre des médias numériques à Vancouver. Alors qu’il enseignait le jeu et la théorie du jeu, son équipe a engagé un stagiaire, Ryan Nadel, pour travailler dans son entreprise précédente, Zeros 2 Heroes : « Nous étions très occupés, et nous avions ce stagiaire qui travaillait avec nous sur un grand nombre de projets. Chaque vendredi, les gens parlaient de leurs plans pour la fin de semaine. Et Ryan disait toujours qu’il allait travailler sur son projet de terrain de jeu, mais il n’expliquait jamais ce que c’était. » 

Ce que Ryan ignorait, c’est que Matt pouvait lui venir en aide. « À Zeros 2 Heroes, nous étions une sorte d’incubateur à idées quant aux approches techniques. À un certain point, en 2014, j’ai demandé à Ryan de me parler de son projet. Il m’a dit : “C’est quelque chose que nous faisions dans le cadre d’un cours, et on pensait pouvoir faire fonctionner les téléphones intelligents sur les terrains de jeux. Mais je crois que ça n’ira nulle part ; nous n’avons plus de temps ni d’argent.” Il m’a expliqué les bases de son idée et je lui ai dit : “Tu viens de passer de stagiaire à cofondateur au cours de cette conversation !” En effet, le stagiaire avait une excellente idée, et nous avions les moyens de la concrétiser. »

L’équipe de Matt Toner a conclu l’entente, a amassé les fonds, a établi un partenariat avec le plus grand manufacturier de terrains de jeux au monde et a commencé à travailler sur le concept. Biba a été lancé en 2016 et l’offre continue de croitre.  


Matt Toner, PDG de Biba Ventures - Photo : Vancouver Sun


Comment jouer

Lorsqu’on pense aux applications visant à encourager les jeunes à être plus actifs, on pense souvent aux jeux où ils jouent avec un cellulaire en mains, se promenant en fixant l’écran. Mais ce n’est pas la façon dont Biba fonctionne. Les jeux offerts via l’application Biba invitent les enfants à compléter des épreuves en utilisant l’équipement présent dans leur terrain de jeux local, que ce soit des balançoires, des glissoires, des barres pour grimper. Ce faisant, les enfants courent, sautent, jouent et échangent avec d’autres enfants. Le téléphone reste toujours dans les mains du parent, qui suit le jeu et qui guide son enfant pendant ses « missions ». De cette façon, le parent interagit davantage avec ses enfants, au lieu d’attendre qu’ils finissent de jouer. Comme Matt le souligne : « Bien honnêtement, si vous allez dans un parc, la moitié des parents qui y sont sortent leur cellulaire. Ils sont sur Instagram ou Facebook et ils ne portent pas vraiment attention, ou du moins, pas autant d’attention à leurs enfants qu’ils l’auraient fait il y a 10 ans. Nous essayons d’exploiter cette tendance pour le bien des enfants. » De plus, l’application peut être utilisée dans n’importe quel terrain de jeux puisque l’usager peut sélectionner les défis à compléter en fonction de l’équipement présent dans leur parc. Par contre, les terrains de jeux qui sont munis des marqueurs de Biba offrent plus de possibilités de jeux. Le parent peut ainsi scanner les codes QR fixés aux différents équipements pour déclencher une animation et un nouveau jeu. 

« Chaque jeu a une fonction permettant de suivre l’activité, afin de savoir si votre enfant a bougé suffisamment ce jour-là. Nous utilisons la méthodologie de l’Organisation mondiale de la Santé  qui suggère que chaque enfant ait 60 minutes d’activité physique par jour. Nous mesurons le tout sur une base de jeu léger, modéré ou vigoureux. Tous les jeux sont programmés en tenant compte de ces modèles. Au départ, nous nous percevions comme une application d’entrainement physique pour enfants, » explique le PDG. Même si c’était déjà très bien, l’équipe s’est rapidement rendu compte que Biba avait beaucoup plus à offrir.


Dans le jeu Dino Dig, les enfants deviennent des archéologues qui partent en expédition de fouille des dinosaures. - Photo : Biba


Des données pour tous

Mesurer l’activité des enfants est excellent pour les parents, mais aussi pour les communautés, comme le mentionne Matt Toner : « Ce qui a fait avancer notre entreprise était non seulement l’angle de l’entrainement physique, mais celui des voisinages en santé, donc l’accès aux données est très attirant pour les gestionnaires. Ils peuvent accéder à de l’information sur l’utilisation de leurs installations et de l’équipement dans les parcs, afin de prendre des décisions informées pour leurs projets d’aménagement. » Plus intéressant encore, les installations ne nécessitent pas de grands investissements en technologie de la part des villes : « La plus belle chose avec Biba est que ça ne requiert pas de connexion Wi-Fi ni même d’électricité pour être installé dans un parc. Il n’y a rien à briser, donc ça maintient les coûts d’entretien très bas. Ça fonctionne grâce à une technologie déjà présente dans les poches du parent! »


Un jeu d’enfant

Avec plusieurs prix déjà remportés et la reconnaissance de Fast Company à titre d’une des entreprises les plus innovantes de 2019, la petite équipe de 25 créateurs chez Biba a de quoi être fière. Mais même avec toutes les félicitations de l’industrie, la grande question est : Est-ce que les enfants aiment Biba ? À cela, Matt Toner invite les familles à expérimenter le concept par eux-mêmes : « Que ce soit avec leurs propres enfants, leurs petits-enfants, leurs nièces ou leurs neveux, les gens devraient l’essayer, car ils pourraient être surpris de la réaction positive des enfants. Nos jeux sont gratuits, alors téléchargez-en quelques-uns et voyez si ça transforme votre expérience au parc. Nous avons passé beaucoup de temps pour faire la phase de recherche et développement correctement. Nous avons aussi fait des études qui démontrent que les enfants jouent plus intensément, plus longtemps et plus souvent avec Biba. La semaine dernière, un de nos designers nous a montré le suivi d’activité de la veille pour son enfant; un petit garçon de 7 ans. Il a dit que son fils ne voulait pas arrêter de jouer à un de nos jeux, Treasure Hunter. Sur ses 60 minutes d’activité, il avait passé 55 minutes à jouer à ce jeu! Nous savons que ça fonctionne. »

Pour tenter d’agrandir leur attrait et avoir l’attrait de grandes marques, Biba a aussi conclu des partenariats avec de plus grandes entreprises de divertissement à la recherche d’options santé : « Nous avons nos propres personnages, mais nous avons aussi créé des jeux avec d’autres marques comme les Télétubbies et Hotel Transylvania. Ça aide à se faire découvrir parmi toutes les applications et ça nous amène plus de gens. »


Un terrain de jeu où les installations de Biba sont en place. - Photo : PlayPowerCanada


Le succès… pour la postérité

L’équipe à Biba Ventures a certainement eu la bonne idée, avec la bonne équipe, au bon moment. Mais quel est le secret de leur succès ? Matt semble très humble à ce propos : « Il y a ce mythe derrière les entreprises de technologie en démarrage que vous aurez un succès fulgurant du jour au lendemain, ou que vous allez mourir instantanément. Parfois, ça prend de la ténacité. Parfois, ça peut prendre cinq ans avant d’avoir l’impression que les choses avancent rapidement. Dans notre cas, ç’a pris du temps. Nous avons fait quelques erreurs. Nous avons travaillé. Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir eu de bons investisseurs aussi. »

Ils ont survécu et maintenant prospèrent, ce qui est une bonne chose pour les générations futures : « Nous avons une sorte de devoir karmique de défaire une partie du dommage que nous avons aidé à créer en faisant des jeux vidéo si captivants que les enfants ne quittent jamais le sofa. Biba contribue à cette mission. Nous allons aider à changer cela. C’est important. Nous ne nous découragerons pas. » Il semble que, exactement comme les terrains de jeux, Biba est là pour longtemps.

Les jeux de Biba sont offerts sur l’App Store et sur Google Play. Pour faire installer un terrain de jeux Biba dans votre voisinage, contactez Biba Ventures ou leur partenaire manufacturier d’aires de jeux PlayPower.