BLOGUE

Le Chalet

La force du groupe

Par Myriam Kessiby / April 19, 2018 / Publié dans : Succès canadiens

Une histoire de « gang ». Six jeunes captivants qui passent l’hiver au chalet, près de la montagne. Mais ils ne sont pas seuls. Derrière les planches à neige et les bottes de ski, il y a toute une équipe qui travaille fort pour amener cette série à l’écran. Vicky Bounadère, productrice chez Productions Passez Go, dévoile ce qui a mené Le Chalet vers les sommets.


L'équipe de la série


En piste!

L’équipe de Productions Passez Go souhaitait lancer le premier téléroman jeunesse pour la chaine Vrak, comme l’explique la productrice : « On avait constaté que Vrak avait fait l’acquisition de séries télévisées américaines comme Les frères Scott et Gilmore Girls, alors nous avons pensé en créer une à notre image, qui se passe ici, en hiver. La formule du drama à l’américaine fonctionne, mais on voulait vraiment l’adapter à notre réalité, pour que ça nous ressemble. » C’est avec l’auteure Kadidja Haïdara que Vicky Bounadère et son équipe ont développé l’histoire de ce groupe d’amis, six adolescents qui enseignent le ski et la planche à neige, dans une série où l’amitié est à la base de tout. Loin des personnages caricaturaux souvent présentés dans les sitcoms, la productrice rappelle que Le Chalet se voulait un récit authentique : « On avait envie de raconter une histoire avec des personnages très réalistes, auxquels le public pourrait s’identifier, mais dont le quotidien était embelli, puisqu’ils passent l’hiver à la montagne. On voulait aussi présenter des valeurs qui sont proches des jeunes, et projeter une image positive de ce qu’est l’amitié à cet âge-là. » 

Outre Kadidja Haïdara, qui a développé la bible de l’émission et a écrit les textes de la première saison, plusieurs auteurs sont venus contribuer au récit au fil des saisons : « Chaque personne qui participe démontre la volonté de raconter une bonne histoire, qui se tient et qui est intéressante. Chacun met son cœur dans le projet » souligne Vicky Bounadère.


En tournage à la montagne


Un sport extrême

Avant d’en arriver à développer une série comme Le Chalet, les trois associés de l’entreprise, Vicky Bounadère, Marie-Claude Blouin et Félix Tétreault, ont dû faire preuve de persuasion. Le Chalet était la première série télévisuelle que Passez Go produisait de façon complètement autonome : « Il fallait donc arriver à convaincre le diffuseur que Passez Go avait la capacité de produire cette fiction-là sans l’aide d’un autre producteur. Ç’a été un défi assez majeur, mais on y tenait. On savait qu’on avait une production distinctive, très spéciale, entre les mains » raconte la productrice. En effet, en production télévisuelle, il n’est pas rare de voir les diffuseurs demander aux jeunes producteurs de s’associer à des maisons de productions plus expérimentées afin de s’assurer que le projet sera mené à terme. Par contre, ce type d’association peut venir influencer le résultat final, comme l’exprime Vicky Bounadère : « On est extrêmement impliqué sur nos projets. On en fait très peu, mais on se dévoue complètement. Alors si on avait travaillé avec un autre producteur, il y aurait nécessairement eu une autre vision qui aurait été ajoutée au projet, mais on avait vraiment envie de faire la série avec notre couleur et nos valeurs. »


La productrice Vicky Bounadere

Même une fois le diffuseur convaincu et le projet lancé, l’équipe de Passez Go a rencontré d’autres défis sur son parcours. Le tournage d’une série d’hiver, qui nécessite de la neige, implique en effet que les tournages subissent grandement l’influence de la météo. L’équipe doit donc s’adapter, d’autant plus que Le Chalet est habituellement filmé en automne, entre octobre et décembre : « Au tournage de la saison 2, on avait zéro neige! Donc parfois, il fallait utiliser de la neige fabriquée et changer les angles de caméra. Ça ne fonctionnait pas au début, mais on a réussi à faire en sorte que ça fonctionne! C’est ça la force d’une équipe. Même lorsqu’on a eu une grosse panne d’électricité et qu’on s’est retrouvé à travailler complètement dans le noir, tous les membres de l’équipe se sont retroussé les manches. C’est cette volonté de chacun de se dépasser qui fait en sorte que cette émission se démarque et continue de plaire. » 


Silence, on tourne!


Snowballing

Le Chalet, qui en est à sa quatrième saison en 2018, est un véritable phénomène. L’émission a pris de l’ampleur au fil des années, bien au-delà des prix remportés. Comme les personnages de la série qui se réunissent entre les descentes, les familles se rassemblent pour suivre la série : « Les jeunes, autant que leurs parents, ont un réel plaisir à écouter Le Chalet ensemble. Les témoignages nous montrent que le public porte beaucoup d’amour pour cette série-là » explique la productrice avec fierté. D’ailleurs, même si le mandat de l’émission Le Chalet en est un de divertissement, les thèmes abordés peuvent venir alimenter les réflexions du jeune public, et avoir un impact positif. « Il n’y a pas de tabous. On aborde des thèmes humains, auxquels on doit tous faire face au cours de sa vie, comme l’amitié, l’amour, le deuil, la trahison, la séparation, l’échec, la maladie, l’anxiété... tout ça avec la neige et la montagne comme toile de fond! Et beaucoup de jeunes nous écrivent pour nous dire qu’ils ont été touchés par ce que nos personnages vivent, ou que ça leur a donné le courage d’agir dans leur propre vie. C’est très gratifiant » s’émeut Vicky Bounadère.

Dans toutes les facettes de ce projet, que ce soit devant, derrière ou à l’écran, un élément revient donc continuellement : l’importance du groupe. Autant les personnages de la série qui sont loyaux les uns envers les autres, que les membres de l’équipe de production qui travaillent dans un esprit de fraternité, que le public qui se retrouve en famille et entre amis pour suivre cette histoire; Le Chalet semble faire ressortir un climat de camaraderie chez tous ceux qui s’y attachent. Vicky Bounadère le résume parfaitement : « C’est tout simplement une belle expérience humaine. »

La série Le Chalet est diffusée sur les ondes de Vrak. Pour en savoir plus, vous pouvez suivre la série sur leur page Facebook.


On étudie les textes