Attaques à main armée volet web

Web
Français

Région: Quebec

Année de production: 2017

Durée: 5 min

Francis, un jeune professionnel, est à la banque avec sa copine Florence. Ils font la queue pour aller au comptoir. Tout est relativement calme, comme à l’habitude. Un client entre dans la banque, un autre attend sur une chaise, les employés vont et viennent derrière leurs  comptoirs.

Puis on entend un homme crier. La caissière lève les yeux et son regard trahit sa frayeur. Florence se retourne, le client dans la file aussi. Devant Francis, la caissière est figée et recule à petits pas.

Derrière Francis, deux individus armés entrent dans la banque et tiennent en joue les quelques clients. Certains se cachent, d’autres sont figés par la  peur.

Le plus costaud des deux truands maitrise violemment le gardien de sécurité qui tentait d’atteindre nerveusement l’arme accrochée sa ceinture. Le costaud le désarme et le fait s’agenouiller et oblige ensuite tout le monde à faire de  même.

Florence s’exécute immédiatement. Mais Francis hésite.

Le costaud se rapproche rapidement de Francis, son arme pointée vers lui. Puis il le prend par l’épaule et lui ordonne de se mettre à  genoux.

Les truands veulent ensuite ramasser tous les portefeuilles et téléphones de chacun.

Florence fouille nerveusement dans sa sacoche. Les clients commencent à s’exécuter. Le costaud passe derrière le comptoir et commence à remplir un sac d’argent. Le nerveux fait le tour des clients et commencent à ramasser les téléphones et portefeuilles. Il s’approche tranquillement de Florence et Francis.

Florence, dans sa nervosité, tend son téléphone à Francis et lui chuchote d’appeler le 911. Dans ses mains, Francis voit le téléphone en mode clavier numérique. Il a à peine le temps de composer le 9 que le nerveux le voit et lui crie après en  s’approchant.

Le costaud sort de derrière le comptoir et s’approche du couple. Florence est en panique. Le costaud met une main sur la tête de Francis et lui parle de très  près.

Le nerveux est devant Francis, le fusil pointé sur lui.

Le costaud lui donne l’ordre de tirer. Le nerveux charge son  fusil.

Puis, dans une cacophonie de cris, la police entre dans la banque et braque les deux malfaiteurs.

Les clients, employés et Florence sont estomaqués, mais soulagés. Fin de l’expérience.

Maison de production : Anemone films inc.